Il fait un temps à se pendre...

202-02-02 temps à se pendre

Depuis bientôt trois ans que je vis dans la solitude, j'ai une compagne, une 'tite lumière.

Cette bougie qu'inlassablement j'allume à chacun de mes repas pour me tenir compagnie, que quelque chose vive auprès de moi.

La voilà à l'ermitage, appartement accueillant que j'avais trouvé en coup de vent quand j'ai quitté la maison, où je m'étais fait un cocon douillet aux multiples points de lumières douces qui plaisait à tous mes visiteurs/teuses.

5 - salon

On m'a dit : "Fais attention, les bougies c'est dangereux, ça dégage des trucs !...". Et alors ? Crever de ça ou crever d'autre chose...

Je n'ai pas de photo d'ici : je n'ai pas investi cet appartement sans âme dont je commence à me demander s'il ne m'est pas malfaisant. Comme de plus le coût de la vie dans la zone frontalière est au-dessus de mes moyens qui fondent, je pense sérieusement à changer de lieu.